Introduction

 

Le canton du Chaourçois ... comprend Chaource et les 25 communes qui l'entourent.

Ces bourgs se tapissent dans une campagne valonnée, parmi les cultures céréalières, les terres d'élevage et les forêts majestueuses.

Trois zones naturelles composent le canton. La plus basse à 160m, constitue la Champagne humide proprement dite. Ell est couverte des épaisses forêts de Chaource et de Rumilly et au sud la vallée de l'Armance alimentée par de nombreux ruisseaux. La seconde, centrale, est découpée par de nombreux sillons en collines et s'étend de Lignières à Lagesse où le plateau atteint jusqu'à 230 m d'altitude. C'est une zone d'élevage et de culture où la terre est généreuse. La partie sud-est du canton est un plateau élevé (point culminant à Villiers-le-Bois : 321 m) et découpé dont la roche constituante est le calcaire, aux terres rougeâtres, propices à la culture.

Le territoire est traversé par la rivière Armance, et de nombreux rus et cours d'eau.

Région appartenant au département de l'Aube, le canton du Chaourçois n'en est pas moins frontalier avec la Bourgogne et ses paysages du sud en témoignent. Son nom, chaourçois, provient évidement du nom de la commune de Chaource, chef-lieu du canton.

Eglises, lavoirs, maisons de caractère font la richesse des communes de la campagne chaourçoise.

Un patrimoine remarquable est à découvrir sur nos routes. Connaissez-vous l'église de Chaource et sa mise au tombeau, le moulin d'Etourvy, les fresques murales du XVIème siècle de l'église de Chaserey, l'église monumentale de Pargues, les Allours de Chaource, le château de la Cordelière, les croix de pays ... ? 

 

 egliseturgy001
 

vallieres

Un peu d'histoire... Plusieurs voies romaines traversaient le canton mais peu de traces visibles d'occupation ou de vestiges de l'époque gallo-romaines perdurent ici. 

C'est à partir du règne de Charles le Chauve (843-877) que l'on trouve des traces écrites de la région. Les terres avaient été distribuées à de puissants seigneurs tels que Robert et Baudry, pour s'assurer de leur fidélité.Les premiers noms des villages apparaissent à cette époque : Cadusia (Chaource), Stolvicus (Etourvy), Curtis screta (Coussegrey) etc. A l'époque médiévale, tous ces villages étaient regroupés en châtellenies. La plus grosse, Chaource, comprenait 14 paroisses.

La région, disputée entre les Comtes de Champagne et les Ducs de Bourgogne,et sous l'influence d'abbayes et notament celle de Montiéramey, vit se construire de nombreux châteaux forts et maisons fortes, aujourd'hui disparus. Leurs souvenirs sont désormais entrés dans la tradition et la légende, les auréolant de mystères et de trésors.

Construites dès le XIIème siècle, les églises de la campagne chaourçoise ont résisté au temps et ont été entretenues et restaurées à la mode des différentes époques, notament au XVIème siècle, d'où leurs visages actuels.

 

Chaource ... est le plus gros bourg du canton et son chef-lieu : 1100 habitants !

Elle est située à égale distance de Troyes et de Tonnerre (28 km) et au pied de la Côte des Bars (20 km de Bar-sur-Seine et Les Riceys).

Nichée au pied de la forêt d'Aumont, c'est une charmante contrée qui offre de nombreuses opportunités aux adeptes du tourisme vert et aux férus de monuments historiques. Son église Saint Jean-Baptiste, datée du XIIème siècle et remaniée au XVIème, abrite des richesses exceptionnelles : une superbe mise au tombeau réalisée par le "Maître de Chaource", joyau de l'église et chef d'oeuvre de l'école de sculpture troyenne du XVIème siècle, une crèche en bois doré, oeuvre de sculpteurs de l'Ecole Troyenne, un monumental orgue du XVIIème siècle, une statuaire très riche et classée, plusieurs retables en bois très bien conservés, une fresque et une vitrine aux trésors renfermant des objets d'art.

Chaource possède encore quelques maisons anciennes à pan de bois et notament des Allours (arcades en bois) bien conservés et une halle de type Baltard.

Le nom de Chaource a deux origines présumées : une origine gallo-romaine car son ancien nom Cadusia proviendrait du mot cadus qui signifie la bataille, ce qui ferait de Chaource une batailleuse et une origine celte : de Cha (champs) et Ours (marais). La cité a en effet été construite sur d'anciens marais asséchés au cours des siècles.

vitrail001
300px-chaource cheese

Tourisme et chaourçois .... s'accordent depuis longtemps.
Gîtes ruraux, chambres d'hôtes, hôtels et restaurants attachés à une tradition culinaire à base de produits du terroir raviront les amateurs en bouche. Le Chaource, un fromage A.O.P. (Appellation d'Origine Protégée) contribue évidement à la renommé du village et du canton.

De nombreux producteurs locaux accueille également les visiteurs. Ils font partie du Circuit des saveurs...

Les paysages variés de plaines, de collines et de fôrets denses, ont permis la mise en place de nombreux circuits de randonnées pédestres et VTT. Des fermes équestres proposent par ailleurs des activités en compagnie de chevaux et de poneys.

A Chaource, un terrain de golf de 18 trous accueille de nombreux amateurs de green.